mardi 15 septembre 2015

Nouveauté



Lors de la naissance d'un enfant, nous pensons en premier à ce magnifique événement et nous avons envie de le gâter.


En relation depuis quelques années avec BABYS CAKES (cadeaux de naissance, cadeaux baby shower, location de matériel pour baby shower, etc.), il nous est tout à coup apparu évident de nous rapprocher.


En effet, après l'arrivée de bébé, maman a aussi besoin de prendre du temps pour elle, de se détendre et de se réapproprier son corps.


OSEZ le double cadeau bébé/maman




Découvrez l'univers original et ludique de  BABYS CAKES et soyez originaux !

Babys Cakes


mercredi 7 janvier 2015

Qu'est-ce-que la cosméto bio artisanale ?

Au fil du temps, j'ai remarqué beaucoup de blocages et de méfiance vis-à-vis de la cosméto bio artisanale.

Beaucoup de remarques "je ne suis pas bio", "je n'ai pas le temps" ou alors des personnes qui sont très bio au niveau de l'alimentation, mais qui achètent des cosmétiques de grandes marques à des prix fous, sans savoir ce qu'il y a dedans et croyant dur comme fer aux bienfaits et mérites vantés par l'industrie de la cosmétique.

Je dirais avant tout, que je suis pour le naturel.

La composition normale d'une crème ou d'un lait... est la suivante :
- une huile végétale
- de l'eau (et/ou un hydrolat)
- un émulsifiant (= l'oeuf dans la mayonnaise)
- un conservateur 
On peut y rajouter des huiles essentielles ou des fragances.

J'ai étudié beaucoup de compositions de marques différentes : des grandes marques dont les pots  sont vendus entre 99 et 200 €, et l'on retrouve au minimum 25 ingrédients jusqu'à 54 ingrédients (et que dire d'un gloss contenant à lui seul plus de 40 ingrédients dont la moitié sont des colorants azoïques) ! Malheureusement dans toutes ces crèmes on retrouve en premier lieu des huiles issues de la pétrochimie, des huiles estérifiées et tout un tas de conservateurs et d'émulsifiants chimiques qui ne sont pas bons pour la peau mais également pour notre planète.

Nous sommes conditionnés par des textures, des odeurs, dus à tout un tas de composants qui sont mis dans ces crèmes et il s'avère très difficile de changer le comportement des gens.

On m'a fait la remarque que mes crèmes étaient trop riches : elles ne le sont pas, elles sont 100 % naturelles, dépourvues de tout agent chimique (épaississant, filmogène, texturant, colorant...) et il s'avère que par rapport aux crèmes dites du commerce, il faut en mettre très peu. Elles sont très couvrantes, un pot de 50 ml vous fait 3 mois si vous n'en mettez que le matin !

Cela ne sert à rien de se "tartiner" la peau, elle ne prendra que ce dont elle a besoin, le reste est perdu et c'est du gâchis. Au départ, il est clair que l'on a tendance à vouloir trop en mettre et finalement on dose très vite les besoins de notre peau.

Il n'y a rien de magique dans la cosméto bio mais que du vrai ! Vous ne paraîtrez pas 20 ans de moins (malheureusement !), seul un excellent chirurgien esthétique pourra vous aider, mais choisissez le bien !! L'état de votre peau dépend aussi de votre alimentation, de votre mode de vie (tabac, alcool, pollution...), de son hydratation et des soins que vous allez lui apporter.

La cosméto bio artisanale, c'est simplement utiliser des produits naturels issus le plus possible de l'agriculture biologique ou en tous les cas n'ayant pas subis de traitements chimiques. Vous préférez un fruit rempli de pesticides ou un fruit sans pesticides ?

Et c'est aussi le plaisir de réaliser ses propres soins, de pouvoir choisir ses ingrédients, et aussi de faire de belles économies !

En utilisant des produits naturels, vous verrez très vite le changement de votre peau : le teint s'éclaircit, la peau est plus douce et pour ma part j'ai dit adieu et non sans plaisir aux micros kystes qui d'ailleurs m'ont laissé des traces  encore visibles aujourd'hui !

Comme pour la bonne cuisine, la cosméto bio artisanale demande du temps, il est clair qu'il est beaucoup plus facile de mettre un plat surgelé au micro-ondes que de prendre le temps d'éplucher des légumes pour faire une bonne soupe ! Mais les bienfaits sur notre organisme ne sont pas les mêmes.

Participer à un atelier cosméto bio artisanale, c'est prendre du temps pour soi, de partager un moment agréable dans une ambiance conviviale, de se faire plaisir, d'apprendre les bonnes techniques, d'utiliser les bons ingrédients et d'avoir le plaisir de se dire "c'est moi qui l'ai fait" !

La cosmétique en règle générale ne s'improvise pas, il y a plus qu'un minimum de connaissances à acquérir avant d'exercer : connaître les propriétés des ingrédients (huiles végétales, beurres, hydrolats...), des risques d'allergies, des synergies entre les produits, des bonnes conditions d'hygiène, de sécurité et de conservation etc.



 


mercredi 3 décembre 2014

La savon bio artisanal

Voici à quoi ressemble un VRAI savon, fait de manière artisanale avec des ingrédients totalement naturels et bio.


Le plus important, les ingrédients (INCI), vous remarquerez le peu d'ingrédients, tous issus de l'agriculture biologique, dans l'ordre : huile de coco, eau, huile d'olive, huile d'argan, substance odoriférante vanille, avoine

Le logo Nature Progrès qui a un cahier des charges sur le bio encore plus exigeant qu'Ecocert.



Et une dernière mention importante, vous devez également avoir sur l'emballe, les coordonnées du fabricant : NOM - ADRESSE - TELEPHONE et éventuellement le site

lundi 24 novembre 2014

Etude cosmétique - Acte I

On me demande souvent si tel ou tel produit est bon ou pas.

Aujourd'hui je vais me pencher sur une huile qui est vendue en pharmacie qui a apparemment un parfum délicieux et qui a le label ECOCERT et COSMETIQUE BIO.

Voici sa composition (=INCI)




Caprylic/capric triglyceride, coco caprylate/caprate, olea europea/olive fruit oil*, undecane, tridecane, borago officinalis seed oil*, parfum (fragrance), tocopherol, helianthus annuus seed oil/sunflower seed oil, linalool, citronellol, rosmarinus officinalis leaf extract/rosemary leaf extract*, geraniol, benzyl alcohol, foeniculum vulgare oil/fennel oil*, melissa officinalis leaf oil*, cistus ladaniferus oil, citral, limonene, eugenol, benzyl benzoate, farnesol.

Les ingrédients en bleu et qui ont un * sont issus de l'agriculture biologique.

Globalement, la composition de cette huile pourrait être bonne. Savez-vous que quand vous regardez la composition d'un produit cosmétique ce sont les premiers ingrédients les plus importants, ce sont eux qui composent principalement votre produit.

Or ce qui me gêne dans ce produit, sont les ingrédients que j'ai mis en rouge et en gras.

Les 2 premiers (donc les ingrédients principaux qui composent cette huile) sont des huiles ESTERIFIEES.

Je vais essayer de vous définir simplement la définition d'une huile estérifiée
c'est une huile végétale qui a été chimiquement modifiée (dite d'estérification)  par le mélange avec un autre ingrédient (glycerol, alcool). On comprendra aisément que cette huile n'a plus rien à voir avec l'huile végétale d'origine.  Le mélange se faisant à chaud, l'huile d'origine a perdu toutes ses propriétés initiales, elles ont été "diluées" ou perdues, de la même façon que son efficacité pour la peau.  Ce sont de pures créations des laboratoires. Elles portent pourtant l'appellation "ingrédient d'origine naturelle ou végétale". Certains labels cosmétiques comme Nature&Progrès les refusent, le BDIH (association fédérale allemande) les limite à 10% dans une composition, COSMEBIO les accepte.


Pourquoi utiliser des huiles estérifiées :
Le coût (souvent issues de l'huile de palme ou de coco : prix de revient très bas)
Leur facilité d'utilisation (elles ne nécessitent pas de phase de chauffe dans les préparations huileuses des crèmes...)
Le toucher qu'elles procurent aux cosmétiques (douceur et facilité d'étalement, elles sont plus fluides et pénètrent mieux que les huiles végétales)

Les pures huiles végétales sont plus coûteuses, leur texture est moins douce et moins légère, donc une sensation de crème plus riche.

Les 2 autres produits UNDECANE  et TRIDECANE (substances de soin pour la peau) sont également issus de la chimie et pourraient provoquer des irritations de la peau.

Je trouve vraiment dommage que pour ENCORE une histoire de COUT on utilise en majorité dans ce produit des huiles estérifiées alors que dans le reste de la composition on utilise des huiles issues de l'agriculture biologique, c'est pour moi un NON-SENS !





vendredi 21 novembre 2014

Déroulement d'un atelier savonnerie



La savonnerie par saponification à froid est soumise à des règles de sécurité auxquelles on ne PEUT et on ne DOIT surtout pas déroger.

Avant tout, quand on fait du savon : l’espace de travail doit être propre et dégagé, vous ne devez vous consacrer qu’à ça (aucune interruption du processus n’est possible). PERSONNE ne doit passer à côté du plan du travail (enfants, animaux…), vous devez être au CALME. Et si vous le faites dans votre cuisine, les ingrédients pour réaliser votre savon ne doivent en AUCUN CAS être en contact avec les denrées alimentaires (vous devez donc faire place nette !)

La soude et le savon au moment de sa fabrication sont extrêmement corrosifs, il est donc impératif de procéder dans le calme.

Déroulement d’un atelier :

Je fournis bien évidemment tous les ingrédients et contenant pour la réalisation de votre savon (cœur de 320 g) ainsi que le masque de protection respiratoire et le pare-visage.

Je ne fournis pas : la blouse et les gants MAPA (gants qui montent assez haut sur le bras), une petite planche en bois et serviettes de toilette ou couvertures (qui vous serviront à ramener votre savon chez vous).

Vous devez être vêtues entièrement de coton : blouse, pantalon, pull en COTON pour les chaussures soit des baskets en toile de coton, soit des chaussures en cuir.

Nous aborderons succinctement l’histoire du savon.

Nous étudierons ensuite la composition de la recette que je vous propose ainsi que les propriétés de chaque ingrédient.

Il existe de nombreux bons livres sur le savon qui vous donnent le grammage exact de chaque ingrédient, mais je vous expliquerai les formules de calcul de base (indice de saponification, choix du surgras etc.).

Nous passerons ensuite à la mise en place des règles de sécurité (gants, masques…), et à la réalisation de votre savon.

Il faut savoir que quand nous réalisons un savon par saponification à froid, on ne peut pas l’utiliser de suite : il va partir en cure (= temps de séchage) pendant 4 semaines minimum.
Ce délai permet d'obtenir la totale disparition de l’hydroxyde de sodium dans le produit fini, de faire durcir le savon (c'est à dire que le surplus d'eau contenu dans le savon va s'évaporer, le faisant durcir, prendre sa texture finale) et enfin le savon se stabilise (son parfum prend son odeur définitive, de même pour la couleur), sinon vous aurez un savon mou qui ne durera pas très longtemps.
Pendant ce temps là vous apprendrez, avec les consignes que je vous aurai laissées ainsi que le matériel nécessaire, à contrôler le PH du savon (mes recettes ont été testées et sont fiables), mais ce contrôle vous servira pour plus tard quand vous referez seules vos savons !

Quelques contraintes, mais vous aurez un produit qui respectera votre peau et l’environnement !

A savoir que vous pourrez aisément après cet atelier, avec toutes les consignes et informations que je vous aurais données, refaire des savons chez vous. Il faut peu de matériel et les matières premières se trouvent facilement.


Durée de l’atelier : 2h30 à 3h – Coût 35 €

jeudi 20 novembre 2014

Le savon par saponification à froid



Le savon est le produit d’une réaction entre une base (soude ou potasse) et un corps gras (huile végétale, beurre). La réaction produit deux autres corps : le savon et sa glycérine. Le savon vendu depuis plusieurs décennies (sauf le vrai savon de Marseille), ne mérite plus cette appellation, car il est reconstitué à partir de particules (bondillons ou copeaux de savons) déglycérinés.


C’est la création de glycérine pendant la saponification (réaction du mélange eau + graisse + soude) qui confère au savon ses propriétés hydratantes et qui en font un véritable produit de soin.

La maîtrise du savoir-faire du savonnier et une connaissance approfondie des huiles qu’il utilise dans la formulation de ses savons font que chaque savon est différent.
Les savons issus de la saponification à froid sont 100% biodégradables et n’engendrent aucune pollution de l’eau et de la terre pendant leur fabrication ou leur utilisation. Le savon à froid, une démarche écologique, économique, éthique et responsable.


Et un vrai savonnier c’est quoi en réalité ?

Mélange eau et soude
La réponse est très simple, c’est quelqu’un qui transforme ses huiles en savon, pas une entreprise qui achète des chips (=BONDILLONS) de savon déjà prêtes et qui se contente d’y ajouter un parfum, une couleur, ou 1% d’huile d’amande douce pour dire que leur savon est un savon surgras !

Mélange d'huiles végétales d'avocat, de coco et beurre de karité

Ajout eau/soude et huiles végétales, recherche de la  trace
 

Des petits savons coeur de 80 g, ils partent en cure de minimum 4 semaines